Les carrières de Crazannes

Le site de la Pierre de Crazannes fait partie du réseau de 14 Pôles-Nature, créé par le Département de la Charente-Maritime en 1995. Celui-ci a souhaité préserver les carrières pour témoigner d’un patrimoine historique, d’une richesse naturelle et du travail de l’homme.

Visiteurs casqués sur le parcours de visite guidée

La pierre de Crazannes a été extraite dès le 1er siècle, par les Romains, pour la construction de voies de circulation et de monuments comme l’arc Germanicus à Saintes. Elle a été exploitée par les carriers jusqu’en 1948.

Pierre-de-Crazannes-maquette-fort-boyardEn Charente-Maritime, elle a servi à l’édification de cathédrales et d’églises romanes, de remparts défensifs, de forts, de phares, de ports…

À partir du XVIe siècle, la pierre a été exportée de la côte basque à la côte bretonne, mais aussi en Europe et aux États-Unis.

 

Après la fin de l’exploitation, les gorges profondes se sont peu à peu recouvertes d’un tapis de verdure. La température constante et l’humidité élevée ont permis aux arbres, fougères, lianes de créer un paysage exotique. Sur les zones plus sèches, des orchidées prolifèrent.

Discrets, les animaux sauvages – chevreuil, renard, lièvre, grenouille, chauve-souris – peuplent les carrières. Certains peuvent être aperçus furtivement au cours d’une visite.

Grand Rhinolophe suspendu au plofond de la carrière

Grand Rhinolophe

Les commentaires sont fermés